Langues

     

ASSOCIATION  DES  FEMMES  DE  TADJOURAH

Nous contacter

 A.F.T.

 Tél :  

  (253) 27 424791
  (253) 77 424791

 E-Mail : 

ong.aft@live.fr
                 hassantouhasna@yahoo.fr

 

Rejoignez-nous sur

« Droit de l'homme  »
    TADJOURAH TADJOURAH TADJOURAH TADJOURAH

L'AFT développe des actions de témoignage et d'information pour améliorer le respect des droits de l'homme à savoir : 

                  « Halte MGF »

                  « Ensemble contre la violence et discriminations des femmes à Djibouti »

                   Projet d’Autonomisation des femmes et de lutte contre les mutilations génitales féminines


Halte MGF

Logo.UE.jpgDans le cadre de l’appel à proposition Europe-Aid_2010 portant sur la promotion de la démocratie et des droits de l’homme en République de Djibouti, l’Association des femmes de Tadjourah à bénéficier d’un financement pour réaliser durant une année les actions de lutte contre toutes formes d’excision dans la ville chef lieu de la région et les principaux villages ( Kalaf - Sagallou- Ardo -Randa- Adaillou) de la région de Tadjourah .

Le projet est officiellement lancée le 10 mars 2011 dans la salle de conférence de complexe sportif de la ville de Tadjourah et fût clôturer le 25 février 2012 lors d’un atelier de restitution des activités du projet au conseil régional de Tadjourah.

L’objectif général de ce projet fut d’améliorer les conditions de vies des femmes pour réduire significativement les pratiques MGF dans la région,  l’ensemble des actions menées pour atteindre ces objectifs sont :  

 

  • Les activités de sensibilisation de proximité ;

  • Le renforcement des capacités des animatrices ;

  • La Sensibilisation des exciseuses à l’abandon ;

  • La Présence en permanence sur le terrain des animatrices œuvrant régulièrement à l’abandon total de MGF ;

  • La mise en place d’une cellule d’écoute ;

Pour prévenir la perpétuation de la pratique des MGF, l’approche a consistée à des séances d’Information, d’Education et de Communication (IEC) et de formation en se basant  surtout sur les conséquences de ces pratiques néfastes à la santé de reproduction.

Ces journées des plaidoiries, des débats d’échanges et d’informations étaient animés par les animatrices de la cellule pour permettre aux participants de faire connaitre leurs réactions.

Un bon nombre d’exciseuses exerçant ce métier ont été invitées à se reconvertir à d’autres activités génératrices de revenus. Ainsi, nous avons utilisé les chefs religieux, les chefs coutumiers, le pouvoir public et autres leaders d’opinion afin de les aider à élucider les normes coutumières, religieuses et juridiques de la pratique pour réduire d’une façon significative les pratiques MGF.  

MGF.lancement.jpg

Journée de lancement

 

MGF.Sensibilisation.jpg

Séance de sensibilisation à Sagallou

En fin du projet, les exciseuses ont été conviées à l’atelier de restitution des activités de fin de projet et se sont toutes engagées à mettre fin à leurs activités de mutilleuses. Les lois réprimant les éventuels récalcitrants et la volonté politique complètent l’arsenal de dissuasion.

 


Vous pouvez aussi voir dans le même rubrique les projets :

                   « Ensemble contre la violence et discriminations des femmes à Djibouti »

                    Projet d’Autonomisation des femmes et de lutte contre les mutilations génitales féminines

Nos partenaires

  Délégation de 
     l'Union
     Européenne 
     à Djibouti

  Ambassade du 
    Japon

  Ambasade des 
     Etats Unis

  FNUD

  PNUD


Copyright AFT ©
Accueil | Histoire de l'AFT | Nos objectifs | Droit de l'Homme | Autonomisation des femmes | Humanitaires | Histoire de Tadjourah | Nos traditions | Artisanat